Organisation du CAVAC

Les informations sur le CAVAC de la Mauricie sont regroupées sous les thèmes suivants :

Conseil d'administration

Le conseil d’administration du CAVAC de la Mauricie, pour l’année 2008-2009, est composé de :

Monsieur Carl Dessureault Président
Madame Marielle Bonin Vice-présidente
Monsieur Pierre Boisvert Secrétaire
Monsieur Benoît Villemure Trésorier
Me Jacques Blais Administrateur
Madame Solange Dupuis-Lamothe Administratrice
Madame Julie Carpentier Administratrice
Madame Sylvie Biscaro Directrice générale

Équipe professionnelle

L'équipe du CAVAC de la Mauricie est composée de professionnels formés en service social, en psychoéducation, en sciences humaines et en criminologie. Les personnes ayant recours aux services du CAVAC peuvent compter sur des intervenants spécialisés en intervention post-traumatique.

Les services sont offerts en français, en anglais en espagnol et en italien.

Historique

En juin 1988, le gouvernement du Québec adopte une loi introduisant des mesures destinées à répondre aux besoins et aux préoccupations des personnes victimes d'un crime. La Loi sur l'aide aux victimes d'actes criminels définit la notion de « victime » en lui reconnaissant des droits et des responsabilités et crée les Centres d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC). Le ministre de la Justice institue alors le Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels (FAVAC) afin d'assurer le financement des centres d'aide.

C'est le 1er février 1990 que le CAVAC de Trois-Rivières ouvre officiellement ses portes. En vertu de la loi, la clientèle du CAVAC est composée des victimes d'actes criminels, ainsi définies : « toute personne physique qui, à l’occasion d’un acte criminel commis au Québec, subit une atteinte à son intégrité physique ou psychologique ou une perte matérielle, que l’auteur de cet acte criminel soit ou non identifié, arrête, poursuivi ou reconnu coupable ».

La victime étant considérée d'un point de vue social, cette définition inclut les proches de la victime et les personnes à sa charge. L'objectif général du CAVAC est de garantir aux victimes le respect de leurs droits. La mission du CAVAC consiste donc à offrir à ces personnes des services répondant à des besoins découlant de l'acte criminel subi, et ce, en les accueillant avec courtoisie, équité et compréhension, dans le respect de leur dignité et de leur vie privée.

En matière de développement, le CAVAC de Trois-Rivières a étendu ses services en ouvrant différents points de service dans les secteurs environnants. Ainsi, le CAVAC de Trois-Rivières est devenu le CAVAC Mauricie Centre-du-Québec le 28 octobre 1997 en offrant ses services à la population de la région de la Mauricie (04) et de la région du Centre-du-Québec (17).

Depuis le 1er avril 2003, le CAVAC Mauricie Centre-du-Québec est devenu le CAVAC de la Mauricie, puisqu’un nouveau CAVAC a été créé pour desservir la région du Centre-du-Québec.

1989
Formation du conseil d'administration provisoire.

1990
Ouverture officielle du CAVAC de Trois-Rivières, le 1er février 1990.

1992
Début du service d'accompagnement à la cour au palais de justice de Trois-Rivières.

1995
Déménagement du CAVAC au 550, rue Bonaventure, bureau 06, Trois-Rivières.

1995
Ouverture officielle du local RC-12 au palais de justice de Trois-Rivières.

1996
Production d'une vidéo sur les services du CAVAC.

1997
Changement de dénomination : le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la région de Trois-Rivières devient le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels Mauricie Centre-du-Québec. Mise en service d'une ligne téléphonique sans frais, le 1 888 55CAVAC, desservant les deux régions administratives.

1998
Ouverture des points de service pour l'accompagnement à la Cour aux palais de justice de Drummondville, de Shawinigan et de Victoriaville.

1999
Publication d’un nouveau dépliant sur le CAVAC et production d’un document concernant les services du CAVAC dans les palais de justice.

2000
Participation au 10e Symposium international de victimologie. Soirée hommage pour le 10e anniversaire du CAVAC. Visite du ministre de la Justice d’alors, monsieur Paul Bégin, au siège social du CAVAC.

2001
Déménagement du CAVAC au 118, rue Radisson, bureau 300, à Trois-Rivières. Participation aux travaux du comité statistiques du réseau des CAVAC. Participation à la journée portes ouvertes au palais de justice de Trois-Rivières, dans le cadre des « Rendez-vous de la justice ».

2002
Signature du Protocole sur l'échange d'information dans le cadre de la Déclaration de services aux citoyens. Participation aux journées portes ouvertes des palais de justice de Shawinigan, de Victoriaville et de Drummondville.

2003
Création d’un CAVAC autonome pour la région du Centre-du-Québec. Changement de la dénomination sociale. Le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels Mauricie Centre-du-Québec devient le Centre d'aide aux victimes d'actes criminels de la Mauricie, le 1er avril 2003. Visite du ministre de la Justice du Québec, monsieur Marc Bellemare, au siège social du CAVAC.

2004
Ouverture du point de service à La Tuque, au palais de justice.

2005
Soirée hommage soulignant le 15e anniversaire du CAVAC de la Mauricie. Visite du ministre de la Justice du Québec, monsieur Yvon Marcoux.

2006
Visite du directeur du bureau d'aide aux victimes d'actes criminels (BAVAC), monsieur Robert Caron, au siège social du CAVAC. Formation sur le deuil par monsieur Jean Monbourquette, psychologue et prêtre, et par madame Isabelle D’Asprémont, thérapeute du deuil, au CAVAC de la Mauricie. Conférence du CAVAC de la Mauricie dans le cadre de la Tournée de sensibilisation et de promotion Nathalie La Fondation avec madame Nathalie Simard.

2007
Production et lancement d'une vidéo sur les services du CAVAC. Signature officielle pour l’implantation du CAVAC-Info jeunesse dans le cadre du protocole d’entente sur l’échange d’informations concernant les dossiers judiciarisés à la Chambre de la jeunesse.

2008
Production et lancement d’outils informationnels traduits et destinés à la population atikamekw de la Mauricie. Signature de l’Entente intersectorielle à l’égard des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement , victimes ou contrevenant, impliquées ou non dans un processus judiciaire.

2009
Participation à la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels. Lancement de la nouvelle édition du Guide à l’intention des adolescents « En parler c’est pas un crime! ».

2010
Soirée hommage soulignant le 20e anniversaire du CAVAC. Participation à la Semaine nationale de sensibilisation aux victimes d’actes criminels. Production et lancement de la vidéo «Chaque victime compte».

2011
Signature du Protocole d’entente régional pour l’implantation d’un service d’agent d’intervention (SAI). Déménagement du siège social du CAVAC au 950, rue Royale, bureau 104, à Trois-Rivières.

2012
Signature de l’Entente sur l’accès aux informations nécessaires à la mise en œuvre des programmes d’informations pour les victimes d’actes criminels.

2013
Offre de services de proximité à la population de la MRC de Maskinongé et dans les milieux scolaires.

Territoire d'intervention

Le territoire desservi par le CAVAC de la Mauricie correspond aux districts judiciaires relevant des palais de justice de Trois-Rivières (district judiciaire de Trois-Rivières), de Shawinigan (district judiciaire de Saint-Maurice) et de La Tuque (district judiciaire de Saint-Maurice).

Pour savoir dans quel district judiciaire se trouve votre municipalité,
cliquez ici .