Organisation du CAVAC

Les informations sur le CAVAC de Montréal sont regroupées sous les thèmes suivants :

Équipe professionnelle

Les personnes victimes d'un acte criminel qui feront appel au CAVAC de Montréal pourront compter sur une équipe de professionnels formés en service social, en psychologie, en criminologie ou en sexologie. Cette équipe est spécialisée en intervention post-traumatique et en intervention psychosociale.

De plus, les intervenants du CAVAC de Montréal possèdent une connaissance du système judiciaire qui leur permet d'informer adéquatement la personne victime d'actes criminels et de l'accompagner dans le processus judiciaire criminel.

Recrutement

Si vous souhaitez présenter votre candidature au poste d'intervenant au Centre d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC) de Montréal, nous vous invitons à prendre connaissance des informations concernant le recrutement.

Historique

En juin 1988, le gouvernement du Québec adopte une loi introduisant des mesures destinées à répondre aux besoins et aux préoccupations des personnes victimes d'un crime. La Loi sur l'aide aux victimes d'actes criminels définit la notion de « victime » en lui reconnaissant des droits et des responsabilités et crée les Centres d'aide aux victimes d'actes criminels (CAVAC). Le ministre de la Justice institue alors le Fonds d'aide aux victimes d'actes criminels (FAVAC) afin d'assurer le financement des CAVAC.

C'est en novembre 1988 que le CAVAC de Montréal ouvre officiellement ses portes. En vertu de la loi, la clientèle du CAVAC est composée des victimes d'actes criminels, ainsi définies : « toute personne physique qui, à l'occasion d'un acte criminel commis au Québec, subit une atteinte à son intégrité physique ou psychologique ou une perte matérielle, que l'auteur de cet acte criminel soit ou non identifié, arrête, poursuivi ou reconnu coupable ».

La victime étant considérée d'un point de vue social, cette définition inclut les proches de la victime et les personnes à sa charge. La mission du CAVAC consiste à offrir à ces personnes des services répondant à des besoins découlant de l'acte criminel subi, et ce, en les accueillant avec courtoisie, équité et compréhension, dans le respect de leur dignité et de leur vie privée.

Faits saillants marquant le développement des services du CAVAC

1988 : En novembre 1988, le CAVAC de Montréal reçoit ses premiers clients.

1996 : Un nouveau service à l'intention des hommes abusés sexuellement dans l'enfance (Groupe PHASE) est mis en place par le CAVAC de Montréal.

1997 : Un point de services est mis en place à la Chambre de la jeunesse de Montréal.

1999 : Un point de services du palais de justice de Montréal voit le jour.

2000 : Un service est mis en place à l'intention des proches de personnes assassinées.

2001 : Le programme INFOVAC-personnalisé est mis en place à la Chambre de la jeunesse.

2002 : Une intervention post-traumatique de groupe est créée. De plus, le CAVAC de Montréal débute le programme CAVAC_INFO au palais de justice afin de soutenir les énoncés de la Déclaration de services aux citoyens .

2003 : Le point de services de l'est de l'île est créé. En partenariat avec le SPVM, le Service d'intervention 24/7 est mis en place. Il s'agit d'une collaboration visant une intervention immédiate auprès des victimes d'actes criminels.

2004 : On assiste à la mise en place d'une codirection, résultat de la création d'un poste de direction clinique.

2005 : Le CAVAC de Montréal, pour son Service d'intervention 24/7, reçoit un prix de partenariat du SPVM.

2006 : Le point de services de l'ouest de l'île est créé.

2007 : Le SPVM accueille dans ses locaux du Centre opérationnel Est un agent de liaison du CAVAC de Montréal dans le cadre d’un projet pilote conjoint entre les deux organisations.

2010 : Faisant suite à la signature d’un protocole entre le SPVM et le CAVAC de Montréal, dans le cadre d’un élargissement du projet pilote amorcé en 2007, un agent de liaison du CAVAC travaille à l’intérieur de chacun des centres opérationnels du SPVM.

2011 : Le CAVAC de Montréal travaille à la restructuration de son service d’intervention immédiate. Ainsi, le Service d’intervention 24/7 devient le « Service d’intervention et de référence policière 24/7 », encore disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Ce service s’adresse exclusivement aux policiers du SPVM afin d’offrir un soutien aux personnes victimes dès les premières heures suivant la perpétration de l’acte criminel.

2012 : Ajout d’un agent de liaison au Service des enquêtes spécialisées, portant à cinq le nombre d’agents de liaison couvrant l’ensemble des centres d’enquêtes du SPVM. Présence accrue avec 10 points d’accès dont peuvent bénéficier les personnes victimes. Prise en charge du programme INFOVAC-PLUS par le CAVAC de Montréal.

2013 : Installation d’une intervenante du Service d’intervention (SIRP) 24/7 au Poste de quartier (PDQ) 39 dans le cadre d’un projet pilote pré-expérimental.

2014 : Officialisation du point de services CAVAC à la cour municipale de Montréal, portant ainsi à 11 le nombre de points de services. À la suite des résultats forts probants sur l’augmentation du nombre de références dans le cadre du projet pilote au PDQ 39, le SIRP 24/7 devient le Service d’intervention et de référence policière : agents d’intervention immédiate en PDQ et s’implantera dans 5 postes de quartier.

2015 : Signature du Protocole de collaboration avec la ville de Montréal. Finalisation du déploiement des deux services de référence policière distincts à Montréal, soit les agents de liaison en centre d’enquête et les agents d’intervention immédiate en PDQ. L’installation des agents d’intervention immédiate dans cinq postes de quartier porte à 16 le nombre de points de services du CAVAC de Montréal.

2016 : Financement par le Secrétariat à la condition féminine d’un projet pilote d’une année visant la création d’une équipe spécialisée intersectorielle en proxénétisme et en exploitation sexuelle. Ce projet permet l’ajout de ressources dédiées à l’intervention auprès de femmes victimes ou à risque, travaillant en étroite collaboration avec l’équipe spécialisée du SPVM aux crimes majeurs.

Territoire d'intervention

Les services du CAVAC de Montréal sont disponibles pour l'ensemble de la population de l'île de Montréal.